Les bateaux de l’ABPN ont une longue histoire et beaucoup de personnes ont navigué ou travaillé sur ces navires.

Le Chantenay a notamment fait des navettes pour les ouvriers des chantiers navals afin de  les transporter vers leur lieu de travail. Le Goéland a servi de remorqueur durant des années ainsi que le petit Entêté. Le Lechalas quant à lui a bien sûr été le bureau des ingénieurs durant les travaux de comblement de la Loire. Il a aussi accueilli des personnages illustres tels que Vincent Auriol, René Coty, Le Général de Gaulle, Alain Delon, Catherine Deneuve, Alain Souchon…

Mais ces navires ont maintenant une seconde vie qui continue encore et ils ont laissé à des personnes moins connues de  très beaux souvenirs principalement après avoir navigué sur le Lechalas.

Ce sont ces histoires que nous aimerions évoquer ici, Il suffit à tous les lecteurs de cet article de faire appel à ses souvenirs pour faire revivre et partager ces journées particulières.

Une très belle histoire dès aujourd’hui mérite d’ouvrir cette rubrique :

1 : Un mariage sur le Lechalas

Nous sommes à l’automne 1999. Le Lechalas est amarré dans le petit port de Sucé sur Erdre. Comme bien souvent à cette saison, un épais brouillard matinal crée une ambiance douce et mystérieuse. Frédérique, en escale entre Amérique et Asie, flâne justement très tôt sur le quai du port.

Envoutée par l’éphémère beauté naturelle de ce matin d’automne, elle distingue toutefois une fine étrave blanche, s’approche plus encore et découvre un roof-salon vernis, des cuivres, une cheminée jaune puis un titre d’honneur apposé: “Monument historique”.

Passionnée par le patrimoine maritime et fluvial, le Lechalas est tout à coup une évidence pour le projet de Frédérique: son mariage dans quelques jours avant de partir à l’étranger.

Est-il possible d’affréter ce pur bijou pour un évènement privé?

La mairie de Sucé sur Erdre la met en contact avec le président de l’ABPN et son souhait est exaucé! Le Lechalas recevra à bord ses invités lors d’un beau jour sur l’Erdre.

Il reste à préparer la mise en scène!

Le matin du mariage, Frédérique et son témoin montent à bord du Lechalas encore endormi dans le port de Sucé sur Erdre. Une vive fraîcheur automnale à l’aube de l’hiver a givré les vitres de l’élégant salon panoramique. Quelques fleurs, délices et boisons chaudes sont embarqués pour les invités qu’ils retrouveront à Nantes après une merveilleuse première navigation!

Les riverains reconnaissent de loin la silhouette du Lechalas et saluent parfois ce bateau emblématique et unique.

Pendant ce temps, le marié accueille, fait patienter les invités à la gare Sud de Nantes et garde le secret de cette croisière à bord d’un bateau d’exception.

Le Lechalas doit passer le tunnel St Félix et cela prend un peu plus de temps que prévu. Enfin, l’étrave blanche surgit de la nuit du tunnel et il accoste devant les invités ébahis!

Tous à bord, le Lechalas emprunte à nouveau ce tunnel et remonte fièrement la rivière jusqu’à Sucé sur Erdre où le maire attend les mariés… patiemment !

La cérémonie terminée, tous ré embarquent et le bateau glisse vers la plaine de Mazerolles, Champagne! puis jusqu’au ponton du restaurant La Châtaigneraie pour un déjeuner au bord de l’eau. Le Lechalas patiente à son tour.

Frédérique est confiante, elle sait qu’ils seront bercés au fil de l’eau douce dans ce décor luxueux, navigueront ainsi jusqu’au quai où le Lechalas les déposera délicatement à bon port, Nantes.

 

Cette belle histoire ne s’arrête pas là. A l’automne 2020, Frédérique a contacté le président de l’ABPN pour proposer des pins du Lechalas … qu’elle avait achetés au pilote du bateau le jour de son mariage. L’ABPN la remercie chaleureusement pour ce don d’autant plus que ces pins sont associés à cette journée particulière.